La langue des signes pour bébé

Accompagnez votre enfant avec douceur et bienveillance à une communication fluide, en toute confiance et sans frustration. 

À Thonon-les-bains et environs ! 

pexels-sprina-huang-814662

Pourquoi signer ?

Les ateliers sont avant tout des moments d’échanges, ils sont importants pour apprendre un nouveau mode de communication ! C’est aussi le meilleur moyen pour moi de vous transmettre les bons signes ! Et c’est le partage de jolis temps à vivre autour de la parentalité ! 

Les signes proposés sont issus de la LSF, et non de la méthode @Babysign (qui sont des signes modifiés et simplifiés, issus de la langue des signes américaine). L’histoire et la fragilité de la langue des signes Française est importante dans cette démarche, car même si vous n’apprenez « que » du vocabulaire et non la syntaxe riche et complexe de la LSF, cette méthode ne dénature pas la belle et complexe langue des signes française.

4 idées reçues
sur le bébé signe

C'est compliqué

En intégrant peu à peu les bons signes, avec douceur et méthode, c'est facile !

c'est trop tôt ou trop tard

Pas de mauvais moment pour commencer ! Dès la naissance et tant que le langage n'est pas fluide, c'est OK !

ça va retarder le langage

Et non ! Au contraire ! Signer avec bébé est un outil de communication de qualité, il lui permet de mieux comprendre et de mieux s'exprimer !

ça surstimule les enfants

Signer avec son enfant favorise le dialogue et la gestion des émotions.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Katia, j’ai 32 ans. C’est enceinte et en plein confinement que je commence à m’intéresser à la langue des signes pour bébés. Je lis alors 2 livres qui me passionnent « les signes avec bébé », d’Isabelle Cottenceau, et « le grand guide des signes avec bébé » de Marie Cao. J’en apprends beaucoup sur la gestuelle associée à la parole, ses différents courants, ses bénéfices, et je commence à intégrer des signes de la LSF ( Langue des signes Française) pour me préparer à l’arrivée de mon petit ouragan.

Ma petite G. déboule dans nos vies en juillet 2020, les masques sont entrés dans notre quotidien, et une angoisse supplémentaire liée à l’ambiance générale et à la maternité vient me frapper : comment aider ce bébé à développer le langage dans un monde où la moitié des bouches qu’elle va croiser seront masquées ? 

Après la PANIQUE GÉNÉRALE des premières semaines, appelée aussi « matrescence » (oui on a créé un terme pour ce séisme, ce bouleversement, cette épreuve…. et des articles assez cool ont été rédigés à ce sujet), j’intègre ma nouvelle vie de maman et devient (petit à petit) plus à l’aise dans ma maternité, c’est à ce moment que ma vie pré-grossesse me revient en mémoire et je me rappelle de ces fameuses lectures.

Je mets alors en pratique ces signes, d’abord ceux des besoins primaires (changer la couche, biberon, pipi, caca, bain, dodo …) et je suis épatée ! À ses 13 mois (oui, nous les parents comptons en semaines jusqu’à 3 mois, et en mois jusqu’au 2 ans de nos enfants) elle a déjà intégré des signes qui lui permettent d’exprimer ses besoins, envies, attentes. Notre quotidien est à nouveau bouleversé, pour le meilleur !

J’approfondis le sujet par une formation avec une enseignante de LSF (qui m’a tant appris !) , et une certification à la formation d’adultes, afin d’être prête à transmettre à mon tour ces incroyables bénéfices dans la relation bébé / maman (et papa ! Mais aussi mamie, papi, tonton, tata…) 

Si vous êtes intéressé(e)s par cette belle aventure, je vous accompagnerai avec bonheur dans ce nouveau mode d’échange avec votre bébé !